|| R-EVOLVE || 30 SECONDS TO MARS FRANCE


 
AccueilS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 PYRES OF VARANASI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calilacaille
Appelez moi Echelon
avatar

Lapiches

Date d'inscription : 04/07/2010
Localisation : Caliland


MessageSujet: PYRES OF VARANASI   Ven 21 Juin 2013 - 21:10

Nous n'avons toujours pas terminé l'analyse de l'album.

Je vous propose donc de nous pencher sur Pyres of Varanasi.

Varanasi:
Varanasi est une ville de l'État indien de l'Uttar Pradesh. Située sur la rive gauche du Gange, la ville est considérée comme l'une des villes les plus anciennement habitées du monde. Dédiée à Shiva, elle est la capitale spirituelle de l'Inde et la principale ville sacrée de l'hindouisme.

Des images sur un nom:




Varanasi, spécialiste du bûcher funéraire depuis 3500 ans



(De Varanasi, Inde) « Ram nam satya hai/ Ram nam satya hai » (« Le nom de Ram est vérité »).
A intervalles réguliers, ce cri résonne dans les ruelles tortueuses et pentues de la vieille ville de Varanasi. Quelques secondes plus tard apparaît un cortège funéraire, des hommes transportant une dépouille sur un brancard de bambous.
Un coup d’œil au linceul suffit pour renseigner sur l’identité du défunt :
* or, un vieil homme
* blanc, un homme
* orange, une vieille femme
* rouge, une femme
La petite procession poursuivra sa descente sous le regard indifférent des passants, habitués à ce spectacle, pour finir sur les rives du Gange.


Des bûchers funéraires sur les rives du Gange, à Varanasi, dans le nord de l’Inde


Dans cette ville sacrée hindoue, les rives du fleuve sont formés de « ghats » longs de plusieurs kilomètres. Sur ces grands escaliers qui descendent directement dans l’eau, les pèlerins pratiquent leurs ablutions et rituels. Des 84 ghats que possède la ville, l’un d’entre eux se démarque particulièrement : Manikarnika Ghat.
Ici, depuis près de 3 500 ans, des cadavres sont travaillés par les flammes sans interruption. Si la tradition hindoue veut que l’on brûle la dépouille après la mort, être consumé par le feu à Varanasi a une signification toute particulière, comme l’explique Narooq Quan, qui travaille sur ce sujet :
« Varanasi étant une ville sacrée hindoue, être incinéré à cet endroit permet d’atteindre “moksha”, la sortie du cycle des réincarnations [le salut, but ultime de tout hindou, ndlr]. C’est à peu près le seul endroit, avec Bodh Gaya, où cela est possible. »
Surplombé par le temple de Shiva, le ghat se compose de deux plates-formes disposées en escalier juste au-dessus du fleuve. Quelque soit l’heure du jour ou de la nuit, les flammes sont toujours à l’œuvre. Entre 150 et 400 cadavres passent ici chaque jour.

Krishna, un homme entre deux âges, travaille ici depuis deux ans et demi. Artisan dans une usine, il aide à l’hospice situé un peu plus haut :
« Je viens ici tous les jours, dès que j’ai du temps libre. Ce travail n’est pas payé, je fais cela pour mon karma. »
La « moksha guest-house » où il travaille accueille des personnes en fin de vie, sans ressources généralement, qui viennent ici pour mourir, en attente du salut :
« Ah non, je suis désolé vous ne pouvez pas les rencontrer : il n’y a plus personne, ils sont tous morts. Mais revenez demain… »
La plupart des crémations sont réalisées sur les deux étendues en escalier devant le fleuve. Seules les plus hautes castes (Brahmanes, Ksatriya, Vaisya) ont un espace réservé un peu en surplomb. Même jusqu’ici, les castes structurent la répartition des tâches.
Krishna, issu d’une caste « pure », ne pourrait par exemple faire le travail de ces hommes qui, à l’aide de longs bambous, entretiennent les foyers à longueur de journée :
« Ils viennent d’une caste spéciale : ce sont des doms. Brûler les cadavres est le travail auquel ils sont assignés. »






Faire cinq fois le tour du bûcher… sans se brûler les doigts.
Tout au bord du fleuve, une cabane vend des parpaings de pierre. Ils sont destinés aux personnes déjà sauvées, dont la dépouille n’a donc pas besoin d’être brûlée pour atteindre le salut : sadhus (ascètes hindous), enfants (considérés comme encore innocents), personnes décédées d’une morsure de cobra (signe de Shiva)…
Une barque attend pour emmener les cadavres ainsi lestés au milieu du fleuve et les y immerger.
Pour les autres, chaque crémation suivra le même rituel immuable. Au milieu des vaches qui s’abreuvent avant d’aller retourner errer autour des bûchers, le défunt est baigné pour la dernière fois dans le Gange.


Le maître de cérémonie, l’homme le plus âgé de la famille, est ensuite emmené se préparer à la suite du rituel. Il reviendra tête rasée et vêtu uniquement d’un « lungi », un grand drap blanc. Pendant ce temps le cadavre est disposé sur le bûcher.
Munis d’une gerbe de foin allumée par le feu du temple de Shiva, le maître de cérémonie et les proches doivent faire cinq fois le tour du bûcher avant de l’enflammer. Le spectacle de cette famille courant autour du bûcher pour finir ces rotations avant que la gerbe de foin ne brûle les mains a quelque chose de tragi-comique.
Le feu prend vite, consumant d’abord le linceul et les apparats, faisant apparaître la dépouille. La crémation durera ainsi entre deux et trois heures. L’ambiance qui règne sur le ghat n’a rien de l’austère et déprimante ambiance des enterrements.

« Le coeur des femmes n’est pas assez fort » pour ne pas pleurer.
Les hommes s’assoient sur les marches à contempler, à perdre leur regard dans le Gange, à discuter un peu, à prendre un thé… Aucune femme à l’horizon. « On ne peut pas pleurer ici, cela retient l’âme. Le cœur des femmes n’est pas assez fort pour cela, c’est pourquoi elles restent à la maison », élu de Krishna.
La crémation du proche de ce grand homme mince est finie. A l’aide de deux longs bambous, il saisit le morceau du corps qui n’a pas été consumé. Avançant précautionneusement, il s’applique à ne pas le faire tomber. Arrivé au bord du Gange, il lâche le reste de la dépouille dans les eaux du fleuve pour son dernier voyage.

Il retourne ensuite près du lieu du bûcher, trace des mantras (formules sacrées) dans la terre avant de répandre du lait dessus. Puis, tourné vers les plates plaines de l’autre rive, il jette un pot d’eau par-dessus son épaule, sur le bûcher. Il s’en va, sans jeter de regard en arrière.

Source: annagaloreleblog

Des images de ces bûchers:





Vidéos:
Revenir en haut Aller en bas
desil
Mars Army Soldier
avatar

[0607-010-1835]

Date d'inscription : 06/07/2010
Localisation : Entre le Québec et Mars


MessageSujet: Re: PYRES OF VARANASI   Sam 22 Juin 2013 - 0:20

Merci Cali, c'est très instructif, bravo!

Ça explique pourquoi dans l'album Pyres of Varanasi est notée ''faith'' 

En somme, c'est une chanson qui rend hommage à la ville sacrée hindoue des morts.

La pièce est pas mal, mais la première fois que j'ai entendu les chants de gorges par contre, j'ai comme eu un petit moment de WTF , mais on s'habitue...

Tout de même j'ai hâte que la Charrette sorte de sa phase ''vive l'Inde'', un peu c'est sympa, mais là c'est trop....
Revenir en haut Aller en bas
calilacaille
Appelez moi Echelon
avatar

Lapiches

Date d'inscription : 04/07/2010
Localisation : Caliland


MessageSujet: Re: PYRES OF VARANASI   Sam 22 Juin 2013 - 8:08

Je pense qu'il y a pas mal de choses à dire sur ce titre mais je n'ai pas eu le temps de le faire hier. Cet aprèm sans doute

C'est vrai que le kiff Inde est assez prépondérant chez Jared ces derniers temps...
Revenir en haut Aller en bas
SophieHurricane
Posteur Fou
avatar

Date d'inscription : 30/04/2012
Localisation : Sur Mars évidemment !!


MessageSujet: Re: PYRES OF VARANASI   Sam 22 Juin 2013 - 12:42

Merci pour tous ces éclaircissements ! 

Je précise également que pyres signifie bûchers. 
La culture hindoue est tellement éloignée de nos cultures occidentales que le rapport à la mort et les crémations en plein air apparaissent presque choquantes... et effectivement s'il y avait un morceau à rattacher à "faith" c'est bien celui là !
Revenir en haut Aller en bas
Gana'ko
Posteur Fou
avatar

Date d'inscription : 16/05/2012
Localisation : Lens


MessageSujet: Re: PYRES OF VARANASI   Sam 22 Juin 2013 - 14:08

Merci beaucoup Cali pour tout ça !

Beaucoup d'infos ! C'est vrai que le rapport à la mort est pas du tout pareil qu'ici, j'ai trouvé ça un peu glauque en lisant, surtout par rapport au fait que ça soit à l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Morgane.mow
Apprenti Echelon
avatar

I will get my revenge

Date d'inscription : 28/05/2011
Localisation : Lyon


MessageSujet: Re: PYRES OF VARANASI   Sam 22 Juin 2013 - 16:11

Merci! Je trouve cette chanson encore plus magnifique :stars:
Tout ce que tu as dit est très intéressant, on voit bien que ce n'est pas la même culture et qu'ils n'approchent pas la mort du même point de vue que nous ... je trouve ça passionnant!
Revenir en haut Aller en bas
Asvin
Apprenti Echelon
avatar

furieusement zen

Date d'inscription : 05/11/2007
Localisation : Eragny (95)


MessageSujet: Re: PYRES OF VARANASI   Lun 24 Juin 2013 - 7:52

Pour être franc je ne savais pas que cette chanson parlait de ce rituel.
comme quoi quand je dis que cet album fait voyager ce n'est pas des blagues :)

Cet opus nous apprend des choses.. et tant mieux ! lorsque j'écoute une chanson de l'album j'arrive à imaginer soit des paysages, des scènes d'actions, ou des couleurs.

milles merci à cali de nous faire ces recherches.. d'ailleurs faudrait qu'on s'y mette aussi de notre côté :p
Revenir en haut Aller en bas
Eternalis
Petit nouveau
avatar

Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: Re: PYRES OF VARANASI   Dim 10 Nov 2013 - 22:33

C'est sur ce type de composition effectivement que l'aspect spirituel et shamanique des frères Leto se dévoilent le plus, sans avoir besoin de donner un texte mais juste avec un titre et une énorme inspiration musicale pour permettre de livrer une composition aussi riche que Pyres of Varanasi.

Et puis il y a cette fin ambitieuse et grandiloquente, écrasante qui rappelle énormément le "528491" d'Hans Zimmer (sur la BO d'Inception) et qui aurait gagné à ouvrir un morceau beaucoup plus péchu et agressif que Bright Lights (qui est pourtant un de mes titres préférés mais qui n'a pas forcément sa place à cet endroit précis de la tracklist).
Le côté cinématographique de Jared ressort beaucoup dans ces moments là, son affiliation naturelle avec le cinema et c'est vraiment une bonne chose (comme dans Birth d'ailleurs). S'il avait été encore plus loin dans cette direction, l'album aurait été encore meilleur à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Patatarte
Habitué(e)
avatar

Date d'inscription : 24/05/2013
Localisation : Lost in a daydream, under the burning sun...


MessageSujet: Re: PYRES OF VARANASI   Dim 17 Nov 2013 - 23:26

Merciiiiiiiiiiiiiii Cali
Revenir en haut Aller en bas
calilacaille
Appelez moi Echelon
avatar

Lapiches

Date d'inscription : 04/07/2010
Localisation : Caliland


MessageSujet: Re: PYRES OF VARANASI   Lun 18 Nov 2013 - 15:02

Eternalis a écrit:
Le côté cinématographique de Jared ressort beaucoup dans ces moments là, son affiliation naturelle avec le cinema et c'est vraiment une bonne chose (comme dans Birth d'ailleurs). S'il avait été encore plus loin dans cette direction, l'album aurait été encore meilleur à mon sens.


Nous sommes bien d'accord!

Contente qu'il y ait encore des gens qui prennent encore la peine de lire les topics, vraiment ça fait plaisir .

De rien bichette .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PYRES OF VARANASI   

Revenir en haut Aller en bas
 
PYRES OF VARANASI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
|| R-EVOLVE || 30 SECONDS TO MARS FRANCE :: 30 SECONDS TO MARS :: Les Albums :: L'album Love Lust Faith + Dreams-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit
Le FOF R-evolve sur Facebook | 30 Seconds To Mars France | Webteam 30STM | Street Team Française